On pourrait parler du château d’Ainay-le-Vieil comme d’un vieux monsieur, encore en forme mais un peu fatigué, qui s’offre une seconde jeunesse.

En effet, avec l’aide du Ministère de la Culture, les travaux de restauration d’Ainay ont d’ores et déjà débuté. Après un aménagement des abords permettant aux engins d’approcher la forteresse, la mise en place des échafaudages est désormais terminée. Un travail géant de légo très impressionnant qui permet la réfection totale des l’aile l’ouest du corps de logis Renaissance et des façades correspondantes donnant sur les douves.
Une restaurations comprenant les toitures, les menuiseries ainsi que les enduits.
Si aujourd’hui, les tours ont délà été découvertes, cette première partie de travaux doit s’étendre jusqu’en octobre prochain. La seconde phases sera dédiée à l’aile est du corps de logis. Ensuite, année après année, les échafaudages évoluront auour de la forteresse afin de pouvoir restaurer dans sa globalité l’ensemble du château et de ses remparts.

Un travail au long court dont la durée est estimée à six ans.