2019 fête les 500 ans de la Renaissance en région Centre-Val de Loire, au si joli nom de Jardin de la France.

A cette occasion, le Château d’Ainay le Vieil qui illustre parfaitement cette période puisque qu’il possède un corps de logis renaissance et des jardins d’eau de la même époque, accueillait les 16 et 17 juillet derniers, un colloque international sur le thème : « le jardin de la Renaissance entre arts et sciences ».

Le colloque a été organisé et coordonné par Marie-Sol de La Tour d’Auvergne, Vice-présidente de la Fondation des Parcs et Jardins de France, Responsable des jardins du Château d’Ainay-le-Vieil. Son organisation scientifique a été assurée par Michael Jakob, Professeur à la Haute École du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève et à l’École Polytechnique de Milan et par Benoist Pierre, Directeur du Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR, université de Tours) et du programme ARD Intelligence des Patrimoines.

Entourés par des intervenants de grande qualité et venant des quatre coins du globe, le colloque s’est attaché à montrer l’extraordinaire richesse et la créativité de la Renaissance, une période qui a réinventé le jardin quasiment disparu depuis de longs siècles, à approfondir et confronter les connaissances des spécialistes sur l’art du jardin de la Renaissance et à éduquer le public d’amateurs et d’érudits qui a participé à ces journées d’étude.

Un colloque riche en échanges culturels et humains dont les actes seront publiés ultérieurement.

L’Association des Amis du Château d’Ainay le Vieil remercient pour leur soutien : la Région Centre Val de Loire, le Programme régional Intelligence des Patrimoines, le Centre d’études supérieures de la Renaissance, Christie’s, la Fondation des Parcs et Jardins de France et la société MYL Consulting.