Jardin Bouquetier

Le long du canal, à l’ombre d’un cyprès-chauve et d’un chêne d’Amérique s’étend une longue plate-bande rectangulaire composée de plantes vivaces : ce sont des herbacées qui fleurissent durant plusieurs années. Chaque années leurs tiges et leurs fleurs meurent pour renaître à la belle saison. Ces plantes sont de hauteurs différentes, de floraisons échelonnées, de sorte qu’il y a toujours une variété en plein épanouissement et qu’aucune n’est masquée par une autre. Des annuelles et des arbustes les complètent. En France, c’est au début du XXème siècle que les vivaces, autrefois reléguées au potager, ont été regroupées, dans un souci d’ordre décoratif. Mais c’est en Angleterre, qu’au XIXème siècle l’usage des vivaces s’est répandu, sous l’influence du paysagiste William Robinson, connu par son livre « les jardins naturels ». Gertrude Jekkyll, autre célèbre paysagiste, développa ses idées et lança la mode des jardins de vivaces.